Colloque de l'ACFAS

Colloque ACFAS 2016

 

Ce colloque aura lieu dans le cadre du 84e congrès de l'Acfas, du 9 au 13 mai, présentant plus de 3 200 communications orales et par affiches et 145 panels de discussion organisées dans 228 colloques. Pour vous inscrire à cet évènement et ainsi participer à notre colloque, consultez le site de l'ACFAS :

 

http://www.acfas.ca/evenements/congres/inscription

 

Pour voir la programmation et la partager


 

Récits de pratique de recherche sur l’usage des théories en analyse qualitative de données

 

84e congrès de l’Acfas

Université du Québec à Montréal, Montréal

9 mai 2016

 

Thématique

 

Au cours des dernières décennies, le potentiel fécond des repères théoriques pour éclairer la démarche d’analyse qualitative a été largement mis en évidence (Geertz, 1978; Jackson et Mazzei, 2012; Miles et Huberman, 1994). Or, l’«équation intellectuelle du chercheur» (Paillé et Mucchielli, 2012) est souvent occultée des comptes rendus de la recherche qualitative (Anfara et Mertz, 2015). Un tel constat s’explique par le fait que le processus inventif d’analyse qualitative, à l’intersection de données empiriques et de repères théoriques, ainsi que les stratégies développées par les chercheurs pour donner sens au matériel recueilli sont souvent sources de défis et de tensions (Sandelowski et Barroso, 2002).

 

Le présent colloque a pour but d’explorer comment les chercheurs composent avec les défis et tensions de l’usage de repères théoriques dans le cadre de l’analyse qualitative de données. Par la voie de récits de leur pratique, des chercheurs issus de divers domaines disciplinaires et qui s’inscrivent dans différentes approches méthodologiques expliciteront leur processus inventif de négociation avec les données analysées à travers le prisme de leurs théories.

Il s’agira pour les conférenciers de raconter leur récit de pratique autour des trois points suivants. Les questions ci-dessous sont offertes pour vous accompagner, il n’est pas nécessaire de respecter l’ordre de présentation.

  • Préciser brièvement l’objet de recherche qui sert d’ancrage à votre récit de pratique et la méthodologie utilisée
  • Reconstruire sous forme narrative votre démarche d’analyse qualitative où l’usage de la théorie a représenté un ou des défis, en précisant, par exemple;
    - Quels repères théoriques ont éclairé votre recherche ?
    - En quoi l’usage de ces repères s’est-il avéré un défi dans le cadre de votre démarche d’analyse ?
    - Comment et à quel moment ces repères ont été choisis, intégrés, mobilisés, voire imbriqués à l’analyse?
    - Avec quels questionnements ou insécurités avez-vous composé aux différents moments de votre processus d’analyse ? Qu’avez pensé ou ressenti ? 
    - Comment avec-vous mobilisé différentes procédures, dispositifs, techniques pour poursuivre l’analyse des données ?
  • Dégager des constats du dénouement de votre récit
    - Que retenez-vous de cette expérience ? Quels sont vos apprentissages ?
    - Quelles sont vos conclusions, recommandations ou vos questions en suspens quant à l’usage des théories en analyse qualitative ?

 

Format du colloque

D’une durée d’une journée, ce colloque comportera 4 conférenciers invités, de 6 à 8 récits de pratique et des espaces d’échange interactifs et virtuels entre les participants. Chaque récit de pratique prendra la forme d’une présentation de 20 minutes, suivie d’une animation visant à faciliter le croisement des idées. Celle-ci inclura 2 veilleurs-synthétiseurs pour soutenir les échanges autour de 2 axes: 1) les défis et pratiques de l’usage de théories en cours d’analyse qualitative et 2) la pertinence du récit de pratique comme dispositif méthodologique.

À noter également que cette journée servira de tremplin à la préparation d'un numéro spécial arbitré de la revue Recherches qualitatives.

 

Propositions de communications

Les propositions de communications doivent être déposées d’ici le 12 février 2016 à 16h00 sur le site Internet de l’ARQ.

 

En plus du titre, ainsi que des noms et coordonnées des conférenciers, un résumé d’un maximum de 1500 caractères (espaces comprises) du récit d’une analyse qualitative (terminée ou en bonne voie de réalisation) où l’usage des théories s’est avéré un défi doit être fourni. Ce résumé d’un récit de pratique doit préciser l’objet et la méthodologie de la recherche, expliciter la démarche d’analyse qualitative et en quoi l’usage de la théorie a représenté un ou des défis, ainsi que deux principaux constats dégagés.

 

Tout en ayant le souci de privilégier des communications qui reflètent une diversité de disciplines et de méthodologies, le comité scientifique évaluera les propositions soumises sur la base des quatre critères suivants :

  1. explicitation du processus d’analyse qualitative, précisant l’usage de théories (40%);
  2. clarté de l’énoncé des défis (20%);
  3. pertinence des constats (20%);
  4. originalité et intelligibilité de la proposition (20%).

Pour soumettre une proposition de communication

 

Responsables

Colette Baribeau, professeure associée retraitée, Université du Québec à Trois-Rivières

colette.baribeau@uqtr.ca

 

Sylvie Gendron, professeure agrégée, Université de Montréal

sylvie.gendron@umontreal.ca

 

Anne-Marie Tougas, professeure adjointe, Université de Sherbrooke

anne-marie.tougas@usherbrooke.ca

 

Yasmine Charara, candidate au doctorat, Université de Montréal

yasmine.charara@umontreal.ca